Aucun commentaire

La ville de Valence (26) et son agglomération s’engage pour la rénovation de l’immobilier ancien

ville de Valence

Désormais, la consommation énergétique est l’un des critères majeurs pour juger un logement apte ou non à la location. Afin d’agir dans ce sens, Valence lance un dispositif inédit pour la rénovation de son parc immobilier ancien. A partir de mars 2021,  8,5 millions d’euros d’aides seront débloqués dans cet objectif. Cet argent sera à destination des propriétaires privés valentinois qui souhaitent rénover leur logement et ainsi subvenir aux montants de leurs travaux !

Immobilier ancien à Valence : les logements les plus énergivores bientôt interdits à la location  

Toutes les « passoires thermiques » de France seront prohibées à la location à partir de 2028. Cette interdiction concerne les logements classés F ou G dans le diagnostic de performance énergétique (DPE).  Ainsi, le gouvernement compte agir au long cours avec des dates clés telles que 2021, 2022, 2023 et enfin 2028. !

Ainsi la ville de Valence se mobilise pour lutter contre ses logements énergivores et leur réhabilitation ! Elle initie donc un projet inédit de rénovation de son parc immobilier effectif jusqu’en 2025 !

 

Fin des “passoires thermiques” sur la Drôme et l’ensemble de l’Hexagone !

« La France en compte 4,8 millions, selon le ministère de la Transition écologique »  – source immobilier.lefigaro.fr

  • A partir du 1er juillet 2021 : le DPE deviendra opposable et non plus simplement informatif. Ce qui implique pour un acquéreur ou locataire, victime d’un préjudice d’obtenir une possible réparation.
  • Dès 2022, le DPE s’accompagnera automatiquement d’un audit énergétique. Que ce soit dans le cas d’une mise en location ou d’une vente. (Le défaut d’information sera sanctionné par 3000 euros d’amende pour un particulier et jusqu’à 15 000 euros pour un professionnel ).
  • A compter du 1erjanvier 2023, tous les logements dont la consommation dépasse 450 kWh/m²/an par mètre carré seront exclus du marché locatif ! Ces habitations (maison ou appartement) sortiront du parc locatif. Cela, que ce soit entre particuliers ou par l’intermédiaire d’une agence immobilière !

« Un logement décent doit aussi être un logement rénové ».
Emmanuelle Wargon, ministre chargée du Logement. Le Figaro Janvier 2021.

  • Enfin, à partir de 2028, les travaux de rénovation deviendront obligatoires afin que toutes les habitations respectent une consommation maximale de 330 kWh kWh/m²/an. Ce qui correspond à un diagnostic de performance énergétique compris entre A et E.

Ces divers délais visent ainsi à inciter massivement les propriétaires à faire des travaux d’isolation, rénovation ou réhabilitation. Dans quel but ? Réduire les consommations énergétiques et les émissions de gaz à effet de serre du parc immobilier français vieillissant. La plupart du temps mal isolés, les logements catégorisés « F » ou « G » consomment beaucoup d’énergie du fait notamment de déperdition massive de chaleur.

🚩 Allez plus loin ? Pour en savoir plus sur les dispositifs mis en place :  Rénovation énergétique : les aides auxquelles vous pouvez prétendre

 

L’ancien, un investissement immobilier encore payant ! Le patrimoine de Valence n’a pas dit son dernier mot…

De ce fait, les futurs acquéreurs peuvent prétendre à des aides et abattement fiscaux lors d’investissement immobilier dans l’ancien. C’est notamment le cas pour l’agglomération valentinoise avec les villes de Romans et Valence !

A l’instar du dispositif Pinel, privilégié pour l’habitat neuf, le bonus fiscal Denormandie est un mécanisme d’investissement locatif permettant d’obtenir un abaissement d’impôt. Il permet des aides à la rénovation du parc ancien, permettant de déduire de son impôt 12 à 21% du coût total de l’opération. Bonne nouvelle : l’agglomération valentinoise est éligible à ce dispositif !

Bon à savoir : Le taux de l’abaissement d’impôt varie en fonction de la durée prise pour l’engagement de location. Ainsi, il est de :

  • 12 % pour un engagement de six ans.
  • 18 % pour un engagement de neuf ans.
  • 21 % pour un engagement de douze ans.

D’autre part, pour les bien dits « sauvegardés » – généralement des biens immobiliers historiques – la loi Malraux (en vigueur depuis le 4 août 1962) peut être mobilisée. Elle permet de faciliter le financement de la restauration en faveur des propriétaires qui désirent investir et rénover ce type de bâtiments. Ce dispositif permet aux investisseurs de soustraire directement de leur impôt à payer, un pourcentage des travaux effectués. Cette déduction varie de 22 à 30% selon la zone du/des bâtiments à rénover.

N’hésitez pas à faire appel à un professionnel de l’immobilier pour vous aider et vous guider dans votre projet d’investissement dans l’ancien. Les agences immobilières expertes en gestion locative peuvent vous être utiles et vous apporter des renseignements précieux !

📧☎️ Contactez l’une des nos 6 agences drômoises sur les villes de Bourg-de-Péage, Die, Crest, Peyrins, Romans, et Valence !

 

La Drôme se mobilise. Zoom sur le dispositif mis en place par la ville de Valence pour rénover son parc immobilier 

La ville de Valence lance une opération inédite d’amélioration de l’habitat dans son centre-ville.  Ce programme inédit « Le Centre de Valence se transforme » mobilise des aides qui s’adressent aux propriétaires occupants et propriétaires bailleurs valentinois de logements anciens.

Au total, 8,5 millions d’euros d’aides débloqués jusqu’à 2025 ! Ces aides sont cofinancées par L’Agence nationale de l’habitat, l’Agglomération, le Département de la Drôme, la ville de Valence et la Caisse des Dépôts. Le projet ambitionne de rénover et/ou réhabiliter plus de 400 logements anciens !

Menée à l’échelle du territoire de Romans Valence Agglo, les villes de Bourg-de-Péage, Bourg-lès-Valence, ainsi que Romans sont également concernées par cette politique ambitieuse de rénovation des villes drômoises.

📃 Lire le communiqué de presse dédié

 

Immo de France : des professionnels de l’immobilier à votre écoute sur l’Ardèche, la Drôme, l’Isère et le Rhône

Immo de France, filiale du Groupe VALRIM est un réseau de 13 agences immobilières présentes sur l’ensemble de la Vallée du Rhône.

Pourquoi faire appel à une agence immobilière ? Notre expertise réside notamment sur 4 domaines d’intervention dans l’immobilier : l’achat/vente, la gestion locative, le syndic de copropriété et l’estimation de bien.

Vous êtes acheteur, vendeur, investisseur, locataire… Quel que soit votre profil nos équipes vous accompagnent et vous proposent des solutions sur mesure pour répondre au plus juste à vos besoins en termes d’immobilier. Contactez l’une de nos 13 agences !

Chez Immo de France notre credo : Conseiller, accompagner, échanger – Faire aboutir ensemble votre projet immobilier.